Quel est le salaire pour le remplacement d’un pharmacien titulaire ?

 

La convention collective de la pharmacie et le code de la santé définissent quelques règles à suivre dans le cas de l’absence d’un pharmacien. Notamment, concernant la rémunération où il existe un minimum à appliquer. Quel est le salaire pour le remplacement d’un pharmacien titulaire ?

La rémunération d’un pharmacien titulaire

Le salaire d’un apothicaire remplaçant est encadré par la loi. En effet, d’après la convention collective des pharmaciens et le code de la santé, un remplaçant reçoit son salaire et une gratification en plus.

Le salaire de base

Un remplacement pharmacien titulaire salaire est basé sur une rémunération qui est liée à la valeur du point et à un coefficient prédéfini. Ce coefficient est caractérisé par la fonction du salarié et son expérience. Il est calculé de la manière suivante : (valeur du point x coefficients) x 100. Généralement, le coefficient est de 500, ce qui correspond à plus de 6 ans d’expérience. Le salaire peut également varier en fonction de la localisation de la pharmacie, du chiffre d’affaires et de la capacité à recruter.

La gratification

Concernant la gratification, elle est égale à 5 fois la valeur point par jour de remplacement. Depuis août 2020, le point officinal est de 4 568. À cela s’ajoute une prime de précarité. Cette dernière ressemble à la majoration des heures supplémentaires du CDD.

Dans le cas d’un pharmacien adjoint et d’un étudiant

Si le remplaçant est un pharmacopole adjoint, il touche le même avantage qu’un remplaçant que si l’absence dépasse 14 jours continus. Il est aussi tout à fait possible qu’un étudiant en pharmacie puisse remplacer un titulaire. Dans ce cas, il bénéficie d’un salaire minimum qui correspond à un coefficient de 330. Si le remplacement est effectué pendant des vacances universitaires, l’étudiant ne percevra pas sa prime d’activité.

Les démarches administratives à suivre pour établir un remplacement

Pour qu’un pharmacien remplaçant d’officine puisse exercer et toucher son salaire, des démarches administratives doivent être effectuées en amont.

Le statut pour remplacer un pharmacien titulaire

Dans un premier temps, la réglementation est stricte dans le cadre d’une commutation. Ainsi, il est nécessaire de correspondre à un statut précis pour effectuer un remplacement. Il faut donc avoir l’une des fonctions suivantes :

  • être diplômé et inscrit à l’Ordre des Pharmaciens ;
  • être pharmacien cotitulaire de l’officine dans le cas d’une absence < à 1 mois ;
  • être pharmacien adjoint de la pharmacie ;
  • être étudiant en pharmaceutique.

En plus du statut, il faut également remplir des conditions réglementaires pour établir une substitution.

Déclarer le remplacement

C’est le titulaire qui doit contacter le Conseil régional de l’Ordre des Pharmaciens et l’Agence Régionale de Sante (ARS). Il doit envoyer une déclaration de remplacement par lettre recommandée avec un accusé de réception. Il est important que le document soit contre signé par le pharmacien remplaçant pour être validé.

Obtenir un certificat de remplacement

Ce document peut être délivré par le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens. Pour cela, il suffit de contacter la section D du Conseil et d’adresser par voie électronique différents justificatifs. Il est nécessaire d’envoyer la carte d’identité, le certificat de validation de la 6 ᵉ année et la carte d’étudiant de l’année en cours